CONCEPT

BALENCIAGA FALL 19 CAMPAIGN PHOTOGRAPHED AND DIRECTED
BY JEAN-PIERRE ATTAL

For his first ever fashion campaign, artist Jean-Pierre Attal photographs Balenciaga’s Fall 19 collection. In the style of his sociological investigation-like series, “Paysages Ethnographiques,” cosmopolitan scenes are superimposedover cosmic deserts in Morocco and Lanzarote. Uprooted from a modern maze ofarchitecture, crowds become wandering individuals, each uniquely experiencinga vast, beautiful world.

The accompanying video campaign, like Attal’s moving project “Chronique Urbaine,” confronts the anonymous intimacy seen within the everyday urbanexperience. Glass and open air spaces create invisible boundaries that bringstrangers physically closer to one another while they emotionally remain worldsaway.

An alternative society made up of Balenciaga’s inventive silhouettes populatespublic spaces designed as segues between pleasure and business. The vibrantcollection, however, suggests a more contemporary dichotomy. In this updatedworld, definitions of work and play are blurred. Any space is determined by eachperson’s projected purpose, making it as vast as one’s imagination.

Text: Balenciaga press release

CAMPAGNE BALENCIAGA AUTOMNE 2019  PHOTOGRAPHIÉE ET RÉALISÉE
PAR JEAN-PIERRE ATTAL

Pour sa toute première campagne de mode, l’artiste Jean-Pierre Attal photographie la collection automne 2019 de Balenciaga. À la manière de son enquête sociologique « Paysages Ethnographiques », des scènes cosmopolites se superposent sur les déserts cosmiques du Maroc et de Lanzarote. Déracinées d’un labyrinthe moderne d’architecture, les foules deviennent des individus errants, chacun vivant l’expérience unique d’un monde vaste et magnifique.

La campagne vidéo correspondante, tout comme l’émouvante vidéo « Chronique Urbaine » de l’artiste, nous confronte à l’intimité anonyme captée dans l’expérience du quotidien urbain. Les espaces extérieurs et vitrés créent des frontières invisibles qui rapprochent physiquement les individus les uns des autres alors qu’ils demeurent émotionnellement dans des mondes éloignés.

Une société alternative composée des silhouettes inventives de Balenciaga peuple des espaces publics conçus comme des transitions entre plaisir et business. La vibrante collection suggère cependant une dichotomie plus contemporaine. Dans ce monde actualisé, les définitions du travail et des loisirs sont troubles. Tout espace est établi par le but projeté de chacun, le rendant aussi vaste que l’imagination.

Texte: dossier de presse Balenciaga